fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Trois tunneliers baptisés au Bourget pour les lignes 16 et 17 du GPE

Construction de la future gare Le Bourget RER.

© Grand Paris Express

Mis à jour le 17 février 2020

A 300 m à peine de la gare du Bourget, le chantier des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express prend une nouvelle dimension. Le 5 février, trois tunneliers ont été symboliquement baptisés sur le site du puits Verdun, un ouvrage technique de raccordement entre les deux lignes. Situé entre les gares de La Courneuve et du Bourget, c’est là que se sépareront les tunnels pour filer vers Noisy-Champs pour la ligne 16 et Aéroport de Roissy pour la ligne 17.

Au fond du puits, à près de 25 m de profondeur, deux tunneliers sont déjà en cours d’assemblage dos à dos. Le premier, Bantan, dont la roue de coupe d’une dizaine de mètres est en place, filera dès le mois d’avril vers le puits du canal à Aubervilliers. L’autre, Inès, se mettra en marche quelques semaines plus tard en direction de l’ouvrage Hugo au Blanc-Mesnil. Le puits de départ de ces tunneliers constituera l’amorce du saut-de-mouton qui permettra de séparer les lignes. Face à Inès, en cours d’assemblage, trois galeries se dessinent déjà dans le béton, une large pour une double voie au centre, et deux autres plus étroites pour une voie unique de part et d’autre. Une troisième machine, Dorine, d’un diamètre de 7 m, creusera en direction de l’ouvrage Rolland au Bourget. C’est là que se rejoindront les deux voies de la ligne 17. Dorine, bien que baptisée symboliquement, n’est pas encore présente sur le chantier et son entrée en action n’est pas attendue avant l’automne.

...

L'accès à la totalité de l'article ( 365 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Acheter à la carte

Cet article : 2€
par porte monnaie
ou par CB
J'achète l'article

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat