fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

07 Avr 2020

Suède , Aérien , coronavirus

La Suède maintient les liaisons aériennes « socialement essentielles »

En dépit de l'épidémie, la continuité des relations vers le grand Nord (ici, l'aéroport de Kiruna) et l'île de Gotland est garantie.

© Patrick Laval

Alors que dans le reste de l’Europe, les aéroports se vident, faute de voyageurs, en Suède, où le confinement n’est pas obligatoire, le maintien de certains vols intérieurs a été rendu obligatoire « à titre provisoire » par le gouvernement, le 6 avril. Cette décision concerne en particulier les vols vers le nord du pays (comprenant la Laponie suédoise) et l’île de Gotland (au milieu de la mer Baltique), « afin de garantir des transports de personnes et de matériel socialement essentiels ». Sur les relations concernées, l’alternative à l’avion est le train de nuit vers le grand Nord (une quinzaine d’heures de temps de parcours) ou des traversées maritimes de trois heures environ vers Gotland.

Tout comme les trains de nuit et liaisons maritimes citées ci-dessus, les liaisons aériennes garanties seront assurées dans le cadre d’une délégation de service public organisée par Trafikverket, l’agence nationale des Transports. Les contrats avec les compagnies aériennes seront d’une durée de cinq mois maximum, pour une valeur totale de 105 millions de couronnes (10 millions d’euros).

À noter que Gotland et le nord du Norrland figurent sans doute parmi les régions les moins touchées d’Europe par le coronavirus (respectivement 12 et 81 cas au 6 avril), alors que Stockholm, avec plus de 3 100 malades déclarés, réunit près de la moitié des cas identifiés en Suède…

P. L.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat