Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Île-de-France Mobilités commande 36 rames Francilien de plus

© Bombardier Transport

Le parc de rames Francilien devrait s’enrichir en 2020-2021 de 36 unités, dont Île-de-France Mobilités a annoncé le 11 juillet la commande, confirmée le 30 juillet par Bombardier. Chiffrée à environ 261 millions d’euros (financés à 100 % par Île-de-France Mobilités), cette nouvelle levée d’options porte à 313 le total des rames Francilien commandées à Bombardier, sur un maximum de 372 dans le cadre du contrat de 2006 (dont 230 actuellement en service).

A l’occasion de cette nouvelle commande, les cosignataires ont annoncé que la cadence de production à l’usine de Crespin (Nord) allait passer de 2 à 3 trains par mois à partir de septembre 2019. Ceci vaudra non seulement pour les 36 nouvelles rames, mais aussi pour 23 rames à livrer de la tranche précédente, dont la livraison devrait prendre fin six ou sept mois en avance sur le calendrier initial.

Par rapport aux précédentes tranches de Francilien, celle commandée en juillet 2018 comportera plusieurs améliorations à bord : prises USB, nouvelles barres de maintien « encore plus ergonomiques », « grands écrans sans séparation rendant les informations voyageurs encore plus lisibles » (au lieu des affichages actuels réalisés par quatre écrans voisins) et nouveau modèle de poignées doubles (préhension par le dessus ou par le côté) sur les coins de sièges. Cette nouvelle tranche comprend d’une part 18 rames en version courte (126 voitures), destinées aux lignes L et J (gare de Paris Saint-Lazare), et 18 rames en version longue (144 voitures) pour la ligne P (réseau de la gare de Paris-Est). Attendues entre octobre 2020 et juin 2021, ces rames de la ligne P permettront de renforcer la capacité sur la branche de Provins, qui devrait alors être électrifiée. Les rames AGC Bibi en service actuellement entre Paris et Provins seront alors transférés vers les dessertes Paris – La Ferté Milon, où elles remplaceront les rames RIB-RIO remorquées par des locomotives diesel.

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème