fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

10 Mar 2014

Grand Est , Strasbourg

Strasbourg lance son Pass Mobilité

Mis à jour le 23 mai 2017

La solution est appelée à faire des émules avec l’avènement des autorités organisatrices de la mobilité urbaine : un pass unique pour accéder librement à toutes les solutions de mobilité, incluant les vélos en libre service et l’autopartage. C’est ce que proposera l’agglomération de Strasbourg à compter du 1er avril (les demandes seront reçues à partir du 17 mars). Créée sous l’impulsion de Strasbourg Mobilité regroupant la CTS, Transdev, l’association Vélo emploi, Citiz, Parcus, SERS et Strasbourg événements, la carte à puce Pass Mobilité, qui se décline en deux formules – liberté et premium – avec une segmentation en fonction de l’âge (soit 12 mensualités variant de 22 à 49 euros), permet d’utiliser à volonté bus et tram de l’agglomération, mais aussi les cars CTBR, les Vélhop, les voitures partagées de Citiz, les véloparcs et les parcs-relais.

L’achat de ce sésame annuel s’accompagne d’une économie pour le client de l’ordre de 7 %, par rapport aux tarifs annuels de l’ensemble des offres comprises dans le pass, a calculé la CTS. L’exploitant strasbourgeois rappelle que ce projet a été réfléchi dans le cadre du programme d’investissement d’avenir, « Ville de demain », signé en octobre 2012, « dans le but de privilégier une mobilité responsable, dans le respect des zones de pertinence des différents modes de transport : tram, bus, vélo, voiture ». Pas question d’opposer les uns aux autres. A ce jour, seules Montpellier et Belfort proposent des titres du même genre. La première incluant l’accès aux véloparcs, aux dix parkings tramway et à l’extension vélomagg’ en libre service à l’abonnement Tam annuel. La seconde, avec son offre triple play (bus+vélo+voiture) du pass Optymo, lancée fin janvier.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat