fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Zipcar s’installe à Paris et à La Défense pour devenir leader de l’autopartage

Mis à jour le 23 mai 2017

La société américaine Zipcar, filiale du groupe de location de véhicules Avis et l'un des pionniers de l'autopartage dans le monde, a lancé le 16 septembre son service de voitures en libre-service dans Paris et à La Défense. 

Fondée il y a quinze ans aux Etats-Unis, Zipcar revendique aujourd'hui 870.000 abonnés dans le monde et se développe peu à peu en Europe. Elle entend profiter de l'engouement des Parisiens pour les modes de transports alternatifs dans le sillage d'Autolib', lancé en 2011 dans l'agglomération parisienne.

A terme, l'objectif est de « devenir le leader de l'autopartage à Paris », assure Etienne Hermite directeur général de Zipcar France avec pour « chaque Parisien une voiture Zipcar à moins de cinq minutes de chez lui ». 

De la citadine à l'utilitaire en passant par la familiale, neuf types de véhicules de marque Peugeot et Opel sont mis à la disposition des clients, ce qui représente au total une centaine de véhicules, stationnés dans 60 emplacements de parking. A titre de comparaison, Autolib' met plus de 2 000 véhicules à disposition des Franciliens pour 877 stations.

L'utilisateur peut s'abonner à l'année ou au mois, et réserver son véhicule sur internet ou via un smartphone. Le véhicule doit être ramené à son lieu d'origine. 

Après Londres, Barcelone et Vienne, l'implantation à Paris est un nouveau pas dans le développement européen de l'entreprise américaine. « Le potentiel de Paris est au moins aussi important que celui de Londres ou New York car la densité de population est très élevée et le taux de motorisation inférieur à 50% », prévoit Etienne Hermite.

Jean-Louis Missika, conseiller de Paris et adjoint à l'urbanisme, s'est déclaré « très favorable à cette initiative. Tout ce qui va dans le sens du partage des véhicules est positif pour Paris. Cela va stimuler le marché. Il faut que les Parisiens pensent d'abord "véhicule partagé" plutôt qu'"achat de voiture" ». 

L'élu souligne par ailleurs qu'à Paris, les véhicules particuliers restent immobilisés 95% du temps. Et de rappeler l'objectif de l'équipe municipale: « Eradiquer à terme le diesel et développer toutes les formes d'autopartage ». 

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat