fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

09 Mai 2016

Total

Saft s’arrime à Total

Mis à jour le 06 juin 2017

Total a annoncé le 9 mai avoir fait une offre de 950 millions d’euros pour racheter Saft, une opération approuvée par le conseil de surveillance de Saft. Une OPA devrait être lancée début juin, après le feu vert de l’Autorité des marchés financiers.
Avec son intégration au sein du géant pétrolier Total, Saft fait le pari d’accélérer son développement, notamment dans le stockage de l’électricité produite par les énergies renouvelables, aujourd’hui en retard sur les ambitions que s’était fixées le fabricant de batteries. Si pour Total, présent dans le solaire avec sa participation dans Sunpower, l’enjeu est de se positionner sur le segment complémentaire du stockage, cette opération apportera à Saft « l’expertise et les ressources nécessaires à son développement futur, notamment sur les plans technologique et commercial », a affirmé dans un communiqué le président de son directoire, Ghislain Lescuyer.
Saft se présente comme le leader mondial des batteries de haute technologie à base de nickel mais sa croissance sur les batteries lithium-ion, utilisées notamment pour le stockage d’électricité issue des renouvelables, est plus lente que prévue.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat