fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

12 Mai 2017

Grand Est , Strasbourg , France , Vélo

La première Vélorue de France créée à Strasbourg

Mis à jour le 23 mai 2017

Forte de son statut de première ville cyclable de France, Strasbourg lance un nouveau concept pour favoriser encore davantage la petite reine : elle a créé en plein centre-ville la première Vélorue de France, longue de 250 mètres dans la rue de la Division Leclerc.

Ce concept, qui existe notamment aux Pays-Bas et en Allemagne (Fahrradstrasse), est possible en France depuis juillet 2015 grâce à une évolution du code de la route, explique la collectivité. « Concrètement, dans certaines rues à faible trafic voitures et/ou étroites et dans lesquelles la circulation des vélos est importante, le cycliste, guidé par des chevrons et des logos vélo apposés sur le sol, peut circuler au centre de la rue, la voiture restant derrière lui », indique-t-elle dans un communiqué. Le cycliste est prioritaire et les voitures n’ont pas le droit de le dépasser.
L’expérimentation a démarré le 12 mai. D’autres vélorues devraient être testées prochainement dans d’autres rues du centre de la capitale alsacienne, qui compte déjà plus de 550 km de pistes cyclables. La ville, qui évaluera l’impact de cette expérimentation, se donne l’objectif de donner plus d’espace aux modes dits « doux ».

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat