fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Lyon : une navette automatique dans le tunnel de la rue Terme

Mis à jour le 23 mai 2017

Le robot-navette Navia, déjà testé en mars 2013 sur la rue de la République, en pleine zone piétonne du centre de Lyon, a fait une nouvelle apparition le 5 septembre dans le tunnel de la rue Terme à la Croix-Rousse. Un essai discret, nocturne et matinal, mené par la société Induct avec des élus lyonnais, dans une trémie habituellement ouverte à la circulation. Objectif : évaluer le comportement de la navette électrique entièrement automatisée dans un tunnel de 500 mètres en forte pente (16 %) reliant le bas de la ville au plateau de la Croix-Rousse. Le véhicule se recharge notamment par induction en descente à 70 % de ses capacités. « L’essai est largement positif et l’on peut imaginer de mettre la navette en test public pour le 8 décembre », estime Gilles Vesco, chargé des modes doux à Lyon. Une première mondiale qui en rappellerait une autre puisque le tunnel fut creusé pour l’ouverture du premier funiculaire au monde à Lyon en 1862. A terme, c’est un service régulier qui pourrait être assuré avec huit navettes, permettant même le remorquage des vélos à la montée. Cette solution – rêve des cyclistes croix-roussiens – reste cependant à étudier en raison des questions de sécurité liée aux microcapteurs équipant les véhicules.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat