fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !

Se connecter avec



ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

08 Juil 2019

téléphérique urbain

Dossiers > Feu vert pour les téléphériques français

Feu vert pour les téléphériques français

Toulouse, Saint-Denis de la Réunion, Orléans, Créteil – Villeneuve-Saint-Georges, les quatre projets enclenchés ont maintenant tous franchi avec succès les étapes des enquêtes publiques. La phase des travaux s’annonce pour des projets très sensiblement différents.

Toulouse maintient le cap sur 2020

L’enquête publique a eu lieu du 11 février au 18 mars et la commission a rendu le 18 avril un avis favorable au Téléphérique urbain du sud de Toulouse. Avis assorti d’une réserve, demandant au maître d’ouvrage de mettre en œuvre des mesures de traitement adaptées de protection acoustique, en fonction des résultats constatés lors des mesures qui seront réalisées après la mise en service. Le 3 juillet, devait avoir lieu une réunion du comité syndical de Tisséo Collectivités. Au cours de laquelle, une fois le projet mis en conformité avec le PLU, devait être prise la déclaration de projet, dans laquelle le SMTC allait s’engager à répondre à la réserve de la commission d’enquête.
Francis Grass, PDG de Tisséo Ingénierie, le maître d’ouvrage délégué de Tisséo Collectivités, se félicite de l’image « innovante et écologique » du projet auprès des Toulousains. Le projet a reçu près de 400 avis lors de l’enquête publique : 66 % sont favorables, 12 % défavorables, les 22 % restant ayant posé des questions sans se prononcer sur le projet.
L’enquête ayant eu lieu dans les délais prévus, le calendrier de réalisation à la fin 2020 est maintenu. Les 14 cabines du téléphérique (35 places chacune) relieront alors l’université Paul-Sabatier à l’Oncopole, en ...

Il vous reste 86% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Feu vert pour les téléphériques français dans le magazine VR&T n°625-626

DOSSIERS PrécédEnts

Feu vert pour les téléphériques français

Ces tunneliers qui creusent le ventre du Grand Paris

Le RER s’exporte en régions

Salon de l’UITP – Cap sur le zéro émission

Comment les start-up inventent la mobilité de demain

Stationnement. Les nouveaux conflits d’usage de l’espace public

Spécial UITP – Le modèle suédois

Spécial UITP – Bus et cars : la transition énergétique vue par les constructeurs suédois

Spécial UITP – Crossway « Natural Power », les nouveaux cars propres d’Iveco

La Bretagne remporte le Grand prix TER

La nouvelle route

RATP Dev et Keolis en lice pour le métro de Buenos Aires