fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

… et pour faciliter le covoiturage

Article présent dans le dossier : Intelligence artificielle – Comment elle change la vie des transporteurs

L’intelligence artificielle peut venir en soutien du contrôle du respect des bandes routières réservées au covoiturage. Les systèmes de comptage sont de plus en plus performants.

Des capteurs comptent le nombre de passagers, mais les données sont parfois inexploitables à cause des vitres surteintées des voitures.

Compter le nombre de personnes à bord d’une voiture pour vérifier que le covoiturage est respecté peut être confié à l’intelligence artificielle. D’autant que ses performances s’améliorent régulièrement, comme le montre l’expérimentation menée par le Cerema : fin 2022, puis au printemps 2023, les ingénieurs de l’établissement public dépendant du ministère de la Transition écologique ont testé de nouveaux capteurs développés par l’entreprise canadienne Invision AI, avec Equans. L’étude a été menée sur la rocade Est de Lyon qui comporte une voie de covoiturage réservée aux véhicules transportant au moins deux passagers. Les systèmes proposés par les entreprises spécialisées (Pryntec, Cyclope.ai, Egis/R&D Vision, Indra, Conduent ex- Xerox, Fareco) s’appuient sur des prises de vue successives des véhicules, qui sont ensuite analysées par un algorithme développé en interne. Le rôle de l’image est donc essentiel. La plupart des systèmes utilisent deux caméras, l’une pour photographier les sièges avant, la seconde pour la banquette arrière. Mais les images sont parfois inexploitables à cause des vitres surteintées, ...

Il vous reste 91% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Intelligence artificielle – Comment elle change la vie des transporteurs dans le magazine VR&T n°675

DOSSIERS PrécédEnts

Le fournisseur de batteries Forsee Power vise l’équilibre en 2024

Eole part à la conquête de l’Ouest

Grands Prix des régions 2024 – Le beau succès des TER

Le bilan 2023 des grands groupes de transport