fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Martinique. L’île aux fleurs

Article présent dans le dossier : Les régions misent sur leurs trains touristiques

La Martinique, également appelée « l’île aux fleurs », possède bien des atouts… Paysages de carte postale, forêt luxuriante, sentiers odorants et villages traditionnels, l’île est bien trop envoûtante pour n’y faire que du tourisme balnéaire. Il faut prendre le temps de marcher sur les sentiers, aller à la rencontre des Martiniquais et découvrir les traditions (gastronomie créole, jardins de Balata) et le patrimoine local : cathédrale Saint-Louis, Musée d’histoire et d’ethnographie, Musée d’archéologie précolombienne, Musée du domaine de la Pagerie (où l’impératrice Joséphine passa son enfance), fort Saint-Louis, ancienne sucrerie Céron, château Dubuc, plantation Leyritz, bibliothèque Victor Schoelcher, Centre de découverte des sciences de la Terre (vulcanologie)…

Ces sites, lieux et monuments témoignent d’une culture métissée et d’un passé historique tourmenté. N’oublions pas le Train des plantations (le « ti-train »), le seul de l’île à circuler sur rails. Il a fait ses premiers tours de roues sur le site de la distillerie de rhum Saint-James et relie le Musée du rhum et le Musée de la banane en traversant les champs de canne à sucre et les bananeraies.

Le train des plantations

Le train des plantations (le ti-train) par l’association Les Rails de la canne à sucre en Martinique.

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Panoramique des dômes

Retrouvez le dossier Les régions misent sur leurs trains touristiques dans le magazine VR&T n°637-638

DOSSIERS PrécédEnts

Ligne 14 prolongement

Quelles perspectives pour le métro automatique

Matériel Allemagne

Le train léger existe-t-il ?

Bus Solaris

Electromobilité. Quand la relance passe au vert

Centre ville Montpellier

La gratuité des transports fait toujours débat