fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

07 Oct 2016

Occitanie , Toulouse , Tisséo

A Toulouse, Tisséo revoit ses tarifs

Mis à jour le 06 juin 2017

La hausse du tarif jeunes et la fin de la gratuité pour les seniors, dont l’annonce fait grincer des dents à Toulouse depuis plusieurs mois, devraient être entérinées en conseil syndical le 19 octobre, pour une entrée en vigueur au 1er juillet 2017. Cette décision fait suite aux préconisations de la Cour régionale des comptes qui avait estimé en 2012 le coût des différentes gratuités sans conditions de revenus à 21,1 millions d’euros.

Plusieurs manifestations d’étudiants et une pétition ayant recueilli 20 000 signatures n’ont pas réussi à faire fléchir l’AOT qui mettra fin à un tarif jeunes à 10 euros. La majorité des moins de 26 ans payera désormais l’abonnement mensuel 15 euros, qui restera le moins cher de France avec Grenoble.

La tarification selon les ressources s’appliquera également aux seniors qui voyageaient à l’œil depuis les années 70. Ces évolutions tarifaires devraient apporter 10 millions d’euros de recettes supplémentaires à Tisséo et permettre de rattraper l’érosion de la recette moyenne par déplacement, à une période où d’énormes investissements doivent être engagés pour les transports en commun, notamment pour la troisième ligne de métro.

Catherine Sanson-Stern

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat