fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Škoda aurait la préférence d’Alstom pour Reichshoffen

Très présent dans le centre et l'est de l'Europe (ici à Prague), Škoda Transportation est quasi absent à l'ouest.

© Patrick Laval

Mis à jour le 04 novembre 2020

Des négociations exclusives devaient démarrer aujourd’hui lundi entre Alstom et Škoda Transportation au sujet de la reprise par le second du site de Reichshoffen (Bas-Rhin), selon notre confrère Les Echos. Le constructeur tchèque est un des deux candidats, avec CAF, pour reprendre l’usine alsacienne et ses activités qu’Alstom s’est engagé à vendre dans le cadre de sa reprise de Bombardier Transport.
Le choix en faveur de Škoda plutôt que CAF a, une fois de plus, surpris le secteur, tout en allant à l’encontre la préférence donnée par l’intersyndicale CGC-CGT-FO à CAF. Mais les hypothèses évoquées par Les Echos pour ce choix, qu’Alstom « ne souhaite pas commenter » selon notre confrère, se tiennent : favoriser un constructeur de taille limitée (le chiffre d’affaires de Škoda est six fois moins important que celui de CAF) jusqu’à présent absent du marché français, plutôt qu’un concurrent en pleine expansion, comme l’a montré le contrat signé il y a un an avec la SNCF pour les futures rames intercités…
Côté logistique, une reprise de Reichshoffen représenterait un petit pas vers l’ouest pour Škoda, dont le siège est situé à Pilsen, 500 km plus à l’est. Pour CAF, dont le site français de Bagnères-de-Bigorre est à 1 000 km au sud-ouest de Reichshoffen, ce dernier site serait bien plus proche de certains de ses nouveaux marchés ou prospects, à 150 km de Luxembourg, 120 km de Fribourg-en-Brisgau. 380 km de Bruxelles et 450 km de Paris…

...

L'accès à la totalité de l'article ( 249 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Vous avez déjà un compte ?

Connectez-vous

S’abonner à

Ville, Rail & Transports

ou

Acheter à la carte

Porte-monnaie électronique
à partir de 20 €

Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat