fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

09 Oct 2014

AOT, transporteurs et usagers réclament le lancement du 3ème appel à projets

Mis à jour le 23 mai 2017

Le GART, l’UTP et le FNAUT, ont appelé le gouvernement, lors d’une conférence de presse, le 8 octobre, à annoncer les résultats du 3e appel à projets, pour lequel les dossiers ont été déposés en décembre 2013. « Une réunion pour classer les 122 projets déposés, dont 101 concernent des infrastructures et 21 la mobilité durable, a eu lieu le 15 septembre», explique Louis Nègre président du Gart. Mais depuis, aucune annonce n’a été faite. « Les entreprises de travaux publics attendent ces chantiers, à l’heure de la baisse des commandes des collectivités locales ». 

Les projets de transports ont, par ailleurs, un impact sur la fréquentation. « L’augmentation a été de + 2,7 % dans les villes disposant de transports publics, mais de + 4 % dans les agglomérations bénéficiant d’un transport à grande capacité comme un BHNS », poursuit Jean-Marc Janaillac, président de l’UTP. 

Les trois organisations parlent également d’une même voix, pour réclamer une baisse de la TVA sur les transports à 5,5 % au lieu de 10 %. « Il ne s’agit pas d’un luxe, mais du transport de personnes qui se rendent quotidiennement à leur travail », poursuit Louis Nègre. Quant à l’augmentation de 2 centimes sur le diesel, Louis Nègre note que cette « décision est soumise au vote de l’assemblée », ce qui ne garantie pas sa création.

 

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat