fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

05 Nov 2021

Dossiers > Boom des mobilités interurbaines. Le pari du bus Low Entry > Nouveau Lion’s Intercity, le roi du bon compromis

Nouveau Lion’s Intercity, le roi du bon compromis

Article présent dans le dossier : Boom des mobilités interurbaines. Le pari du bus Low Entry

Né sous le signe de la flexibilité, le nouvel autobus MAN Lion’s Intercity LE entend, sur le créneau « Low Entry », se positionner comme la référence des prochaines années. Il s’adresse à l’interurbain comme à l’urbain, avec un coût total de possession qui devrait jouer en sa faveur.

La vraie surprise de la rentrée a été dévoilée fin septembre, à Munich, aux confins de l’ancien village olympique. Le constructeur allemand MAN y montrait, pour la toute première fois, son tout nouveau produit : le Lion’s Intercity LE. Un beau véhicule qui ne manque pas d’ambitions. Cet autobus interurbain de type « Low Entry » entend jouer la flexibilité maximale tout en visant, dans le même temps, un coût d’achat et de possession très raisonnable. L’objectif est d’importance sur ce segment de marché particulièrement sensible aux prix, et l’arrivée d’un nouveau LE à la fois performant et très compétitif pourrait en rebattre les cartes… Toutefois, si une variante « mild-hybrid », utilisant la technologie mise au point par le constructeur et dite « Efficient Hybrid », a bien été prévue pour 2023, le constructeur a d’emblée renoncé à commercialiser toute version « gaz », qu’il s’agisse de GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) ou de biogaz issu de la méthanisation. A l’évidence, MAN France aurait bien aimé pouvoir infléchir cette décision de la direction allemande de l’entreprise, tant la demande pour un LE « gaz » reste forte dans l’Hexagone. Mais les Allemands considèrent, non sans argumentaire, que le gaz n’a pas d’avenir, et que la proportion ...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Boom des mobilités interurbaines. Le pari du bus Low Entry dans le magazine VR&T n°653

DOSSIERS PrécédEnts

© Philippe Hérrissé

Des caméras pour remplacer les rétroviseurs

© rrice

MaaS La tentation de la norme

© Patrick Laval

Grands prix des régions 2022 – Les voyageurs placent le Centre-Val de Loire en haut du podium

© Henri Garat/VilledeParis

La nouvelle économie du vélo