Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

30 Avr 2015

Pays de la Loire , Angers

Angers Loire Métropole teste les ventilateurs micro-hybrides

Mis à jour le 23 mai 2017

class= »MsoNormal » style= »text-align:justify »>
Ce serait une première en France selon ses promoteurs. Afin de réduire  la dépendance au pétrole et mieux maîtriser les coûts de fonctionnement du réseau Irigo, Angers Loire Métropole et Keolis Angers ont testé un système de ventilateurs micro-hybrides sur six bus. La consommation énergétique a été réduite d’environ 5 % (soit 2,4 l /100 km), ce qui équivaut à un temps de retour sur investissement de 5 ans. D’où la décision d’équiper 100 bus entre 2015 et 2017. « Le système e-Fan (remplacement de l’équipement de ventilation hydraulique des moteurs par des microventilateurs électriques) a été développé par la société AVID Technology Ltd, basée en Grande Bretagne », précise un communiqué d'Angers Loire Métropole. Un contrat a été signé fin mars 2015 avec la Société AVID, pour un montant de 700 000 €.
Ce qui devrait permettre d’économiser plus de 120 000 litres de gazole par an, soit 312 tonnes de CO2.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat