fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

La régénération de la caténaire s’industrialise

Article présent dans le dossier : Un programme de plus de 2,8 milliards d’euros pour renouveler le réseau en 2022

C’est une première mondiale. Le parc de trains-usines permettant d’industrialiser le renouvellement des infrastructures ferroviaires comporte désormais une nouvelle catégorie : les suites rapides caténaires, déclinées en deux versions, une pour chaque type d’électrification en œuvre en France. Elles devraient accélérer la régénération des caténaires, présentes sur plus de la moitié du réseau ferré national.

Du 16 août  au 25 octobre), entre 9 heures et 16 heures, les voyageurs des trains empruntant la ligne classique entre Château-Thierry et Epernay ont été obligés de prendre des cars de substitution. Mais c’était pour la bonne cause : le temps était venu de régénérer la caténaire installée en 1962 sur les 22 km de double voie entre Dormans et Epernay, une section la ligne de Noisy-le-Sec (en sortie de Paris) à Strasbourg.

Catenaire travaux

Les nacelles automotrices, qui peuvent se déplacer sur les wagons plats du train-usine, permettent de travailler au plus près de la caténaire et de son armement.

Soit 44 km à traiter par 60 personnes (le demi-tour a eu lieu à Epernay, à la mi-septembre) en mettant en œuvre un train-usine totalement inédit : la suite rapide caténaire 25 kV. Elle est trois à quatre fois plus rapide que les méthodes traditionnelles faisant appel à des engins rail-route, cette suite rapide régénère ici la caténaire de jour, pendant ...

Il vous reste 79% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5€
par porte monnaie

ou par CB
J'achète le dossier

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

DOSSIERS PrécédEnts

© European Moblity

Les rendez-vous incontournables du Salon européen de la mobilité

La voie s’ouvre pour les biocarburants

© Philippe Hérrissé

Des caméras pour remplacer les rétroviseurs

© rrice

MaaS La tentation de la norme