fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

03 Fév 2016

Oslo , Norvège , Pollution

Oslo va bannir les diesels lors des pics de pollution

Mis à jour le 23 mai 2017

La municipalité d'Oslo, en Norvège, va adopter une réglementation d'urgence visant à bannir la circulation des véhicules diesel lors des pics de pollution qui peuvent se produire en hiver, a annoncé le 3 février la responsable des questions d'environnement et de transport.
Un arrêté municipal, qui devait être examiné jusqu'au 25 février, devait être présenté dès le lendemain au conseil municipal dirigé depuis l'an dernier par une coalition réunissant la gauche et les écologistes.
Le texte, dont l'adoption ne fait guère de doutes, devrait interdire la circulation sur les routes municipales aux voitures à propulsion diesel – sauf quelques exceptions comme les véhicules de livraison ou des moteurs diesel de dernière génération (Euro VI) – lorsque la concentration en dioxyde d'azote (NO2) est élevée.
Selon les médias, la municipalité veut aussi fermer près de 1 200 places de parking municipal lors des pics de pollution.
La nouvelle équipe municipale avait déjà annoncé l'an dernier qu'elle voulait bannir les voitures du centre-ville d'ici à 2019. Les voitures zéro émission représentent aujourd'hui près de 20 % des nouvelles immatriculations de véhicules en Norvège.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat