Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

07 Déc 2017

Ferroviaire , Mobilité , Keolis , RATP Dev , Qatar

Victoire pour Keolis et RATP Dev au Qatar

© UNStudio

On s’y attendait et, quand on a appris que Guillaume Pepy et Catherine Guillouard s’envolaient pour Doha, on s’est dit qu’il n’y avait plus de doute. C’est fait. Le 7 décembre 2017, lors du voyage d’Emmanuel Macron dans l’émirat, Qatar Rail, l’opérateur national de transport public, a confié à RKH Qitarat le contrat d’exploitation et de maintenance du métro automatique sans conducteur de Doha et du tramway de Lusail, ville nouvelle en construction au nord de la capitale. RKH Qitarat est la joint-venture fondée par le consortium RATP Dev et Keolis (49 %) et la société qatarie Hamad Group (51 %). Le contrat, d’une durée de 20 ans, est estimé à plus de trois milliards d’euros. Le réseau devrait être lancé dès la fin de l’année 2018, par étapes, jusqu’à l’achèvement des travaux en 2020.

90 % de la population totale du Qatar – soit 2,6 millions (2016) dont 80 % sont des travailleurs étrangers – résident à Doha et dans sa banlieue (deux millions d’habitants). Située à 15 km du centre-ville de Doha, la ville de Lusail, une fois achevée, devrait accueillir 240 000 habitants.

Avec 75 km de lignes et 37 stations desservies, le métro de Doha sera entièrement automatique et sans conducteur (GoA4), et fonctionnera grâce à un système de contrôle automatique CBTC. Il doit être composé en un premier temps de trois lignes en correspondance. La ligne Rouge, qui reliera l’aéroport international à Lusail en 36 minutes. La ligne Verte, qui reliera Al Mansoura, à l’est, à Al Riffa, à l’ouest et comportera 11 stations. La ligne Or, qui desservira le Khalifa International Stadium. La première partie du réseau, majoritairement souterrain, devrait être opérationnelle dès fin 2018. 640 000 voyageurs quotidiens sont attendus dès 2021.

Le réseau de tramway de Lusail s’étendra sur 18 km et sera constitué de quatre lignes desservant 25 stations au total. Ce réseau sera à 50 % souterrain. Une première section sera ouverte au public en janvier 2019, la fin des travaux étant prévue à horizon 2020.

Le génie civil est achevé. Il a mobilisé jusqu’à 21 tunneliers pour le métro. Le système ferroviaire a été confié à un consortium ayant pour leader Mitsubishi Heavy Industry, avec Kinky Sharyo et Mitsubishi pour le matériel roulant (75 rames de trois voitures), Thales pour le CBTC, les systèmes de télécommunication et sécurité, le centre de contrôle et la billettique, Hitachi pour la maintenance et la fourniture de véhicules d’inspection des infrastructures. D’autre part, Arep a remporté la conception de six stations.

La construction clés en main du tramway de Lusail est revenue à un consortium associant Qatari Diar Vinci Construction (QDVC) et Alstom, à qui ont été commandées 35 rames Citadis fonctionnant entièrement en alimentation par le sol, Thales fournissant le centre de contrôle et les télécoms.

La phase de mobilisation avant le lancement de ce réseau durera moins d’un an. D’ici trois mois, le nombre de collaborateurs s’élèvera à 100 personnes, pour atteindre 1 500 salariés en deux ans.

Le premier grand rendez-vous du réseau sera la Coupe du monde de football en 2022. Les matchs d’ouverture et de clôture de la compétition se dérouleront à Lusail. Au-delà de cette échéance, le développement des transports collectifs est un axe prioritaire du plan stratégique « Qatar Vision 2030 » décidé par l’Emirat en 2008.

F. D.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème