fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

A Londres, l’effet Crossrail serait annulé dès 2026

Mis à jour le 23 mai 2017

A Londres, la croissance démographique risque d’annuler le gain de capacité offert par la première ligne du « RER » Crossrail, récemment rebaptisée « Elizabeth Line », sept ans seulement après son ouverture totale, prévue pour 2019. Et le réseau de métro, en particulier les lignes du Tube avec ses petites stations en grande profondeur, sera totalement engorgé d’ici 15 ans. Cette mise en garde a été émise par Miles Ashley, directeur du programme de construction du métro, lors d’une conférence donnée devant des chercheurs de l’Imperial College de Londres, puis reprise par le Sunday Times du 12 juin. Sur le métro londonien, dont la fréquentation est passée de 800 millions de voyageurs par an en 2002 à 1,3 milliard l’an passé, certaines stations doivent déjà être fermées aux heures de pointe pour éviter les accidents. Et à ce rythme de croissance, 1,7 milliard de voyageurs sont attendus en 2026, annulant le gain de capacité de 10 % offert sur le réseau de transports par la première ligne de Crossrail lors de son ouverture totale en 2019 (après une première phase en 2018). Transport for London (TfL), l’autorité organisatrice des transports londoniens, a confirmé ces prévisions de croissance, mais ajoute qu’un programme d’investissements, « le plus important du monde », a été lancé pour faire face à la hausse de fréquentation, avec la généralisation du CBTC sur le métro, pour lequel 250 nouvelles rames doivent être commandées au cours des années 2020.

...

L'accès à la totalité de l'article ( 233 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Acheter à la carte

Cet article : 2€
par porte monnaie
ou par CB
J'achète l'article

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat