fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Ingérop, la voie du tramway

Article présent dans le dossier : Le monde très concurrentiel de l’ingénierie

Ingérop a commencé à travailler sur les tramways en France. L’ingénieriste français s’intéresse désormais à tous les modes et se développe à l’international.

Ingérop a remporté, avec le groupe Vinci, le premier des quatre lots de conception-réalisation de la ligne 15 du métro automatique du Grand Paris Express. C’est, pour la société d’ingénierie et de conseil, le fruit de plus d’une quarantaine d’années d’expertise dans le domaine du transport. « Cela a commencé dans les années 80 avec le retour en grâce du tramway en France. Nous avons travaillé sur les projets de Nantes et de Grenoble, deux villes pionnières dans ce domaine », se souvient Philippe-André Hanna, directeur Transport international. Poursuivant dans cette voie, Ingérop indique avoir avoir oeuvré pour 80 % des réseaux de tramways existants en France, que ce soit pour des études préliminaires ou de détails, des exécutions de chantiers ou de la supervision, des maîtrises d’oeuvre travaux ou des mises en service. Aujourd’hui, Ingérop est présent dans 40 villes en France et s’intéresse à tous les modes, notamment à l’électrification des bus, aussi bien par batterie que par pile à combustible.

C’est dans les années 90, en particulier lors de la création de Réseau Ferré de France en 1997, que Ingérop a élargi ses compétences au domaine ferroviaire. « Nous avons notamment travaillé sur le raccordement, au sud de Paris, des LGV Atlantique et Sud-Est, puis sur le projet Bretagne Pays de la Loire (BPL) », poursuit Philippe-André Hanna.

Défi climatique oblige, ...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Le monde très concurrentiel de l’ingénierie dans le magazine VR&T n°675

DOSSIERS PrécédEnts

Le bilan 2023 des grands groupes de transport

Equipementiers & services : la SNCF à la rencontre des fournisseurs du Grand Est pour les décarboner

Où en est l’ERTMS en France ?

Mauvaise passe pour le titre unique