fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Mais des obstacles demeurent

Article présent dans le dossier : Le téléphérique trouve sa place

Si les projets cités plus haut ont toutes les chances de devenir réalité, d’autres n’ont pas eu cette chance.

Là encore, on retrouve une analogie avec la première vague de tramways, qui n’a pas été exempte d’abandons : longtemps annoncé comme un des projets de téléphériques tenant la corde, celui destiné à desservir la gare des Aubrais, à la sortie nord d’Orléans, a été abandonné par Orléans Métropole en septembre 2020, trois ans après l’attribution du marché à Poma…

Un investissement de 17 millions d’euros, auquel s’ajoutent 800 000 euros annuels de coûts d’exploitation, pour transporter 1 500 personnes par heure et par sens au-dessus du large faisceau de voies ferrées des Aubrais. Mais il a été jugé qu’il n’était plus prioritaire…

LES EXIGENCES SONT PLUS FORTES POUR LE CÂBLE URBAIN DÈS LORS QU'IL A UN RÔLE DE TRANSPORT DU QUOTIDIEN

Et tout récemment, un projet de télécabine urbain a été abandonné entre le sud de Lyon et Francheville, pour cause de « forte opposition », selon Bruno Bernard, président de la métropole de Lyon.

Quant au projet de téléphérique au-dessus de la Garonne, à Bordeaux, ce projet de ligne de 2 km pour trois stations (correspondance avec deux lignes de tram et le futur RER) doit faire l’objet d’une consultation à l’automne prochain…

Si le téléphérique urbain progresse en France, il lui est toujours et encore plus facile de franchir les obstacles topographiques qu’administratifs ou d’opinions !

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

© POMA

Retrouvez le dossier Le téléphérique trouve sa place dans le magazine VR&T n°661-662

DOSSIERS PrécédEnts

Train quai gare

Les nouveaux aventuriers du rail

Les grands chantiers 2023 du réseau ferroviaire

Le difficile avènement des zones à faibles émissions

Palmares 2022

31e Palmarès des mobilités