fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

11 Juil 2022

chantier , ferroviaire , liaison , Lyon-Turin , Mobilité , Tunnel

Dossiers > Lyon – Turin Les atermoiements français > « Si le tunnel ne débouche pas, côté français, sur une liaison de même niveau, ce sera une aberration »

« Si le tunnel ne débouche pas, côté français, sur une liaison de même niveau, ce sera une aberration »

Article présent dans le dossier : Lyon – Turin Les atermoiements français

© DRInterview de Jacques Gounon, président du Comité pour la Transalpine. 

Partisan convaincu du développement du fret ferroviaire, le président du Comité pour la Transalpine estime qu’il ne faut plus perdre de temps pour retenir un scénario et réaliser les travaux qui permettront d’acheminer jusqu’au tunnel de base des volumes à la hauteur de l’enjeu.

     

Ville, Rail & Transports. En quoi cette liaison Lyon – Turin est-elle stratégique ?

Jacques Gounon. Je citerai au moins trois raisons. La première, même si le sujet n’était pas aussi brûlant lorsque le projet a été commencé, tourne autour de la lutte contre le changement climatique. Et, d’un strict point de vue macro, j’associe à cette raison la question du développement du fret ferroviaire longue distance, qui permet de retirer des camions de la route. Deuxièmement, il y a un enjeu plus local, qui concerne cette fois la protection des vallées alpines. La pollution générée par le trafic rend aujourd’hui la situation intenable. Enfin, cette liaison s’inscrit dans un corridor européen qui a toute sa pertinence. La France, et en particulier la région lyonnaise, qui est le point de départ de cette liaison vers Turin, doit jouer un rôle essentiel sur cet axe stratégique au carrefour des flux Nord- Sud et Est-Ouest. Les Suisses ont su faire plus vite et mieux que nous pour assurer ...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

© DR

Retrouvez le dossier Lyon – Turin Les atermoiements français dans le magazine VR&T n°661-662

DOSSIERS PrécédEnts

Innotrans 2018

InnoTrans 2022. Le guide du salon

© Patrick Laval

Le transport public face aux enjeux écologiques

© POMA

Le téléphérique trouve sa place

© DR

Lyon – Turin Les atermoiements français