fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

12 Juin 2017

Fnaut , Low cost

La Fnaut prône une politique de petits prix et de volume

Mis à jour le 15 juin 2017

Si la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) se dit globalement satisfaite des trains low cost et de la politique des petits prix mis en place par la SNCF, elle regrette que le modèle low cost ne soit appliqué que sur des parcours restreints dans l’espace et dans le temps. Même si heureusement, ajoute-t-elle, les cartes de réduction commerciales permettent de baisser les coûts pour le voyageur.

Autre ombre au tableau, elle juge la tarification pour les familles « catastrophique ». « Dès que l’enfant a 12 ans, la tarification est dissuasive, affirme-t-elle. Un constat d’autant plus grave que les familles ont des besoins de déplacements importants en période chargée comme en période creuse et qu’avec un coefficient moyen d’occupation des TGV de l’ordre de 75 %, des pistes d’amélioration peuvent être recherchées ».

Parmi ses préconisations, la fédération recommande de constituer « une large gamme de prix réduits associée à une maîtrise des coûts des différentes prestations ». Elle réclame aussi le maintien des circulations en heures creuses, avec pour principe le cadencement. En résumé, elle souhaite une politique de petits prix associée à une politique de volume.

 

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat