fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

12 Juin 2014

Ile-de-France , Saint-Denis

Financement des transports : 61 élus de Seine-Saint-Denis en appellent au gouvernement

Mis à jour le 23 mai 2017

Soixante et un élus de Seine-Saint-Denis, de toute obédience, ont appelé le 11juin le gouvernement à « tenir ses engagements » en matière de financement des transports en commun en Ile-de-France, alors qu'une incertitude pèse sur les enveloppes allouées à leur développement.

Parmi les signataires de cette déclaration figurent le président du Conseil général de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel (PS), le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS), la députée Marie-George Buffet (PCF) et le sénateur Philippe Dallier (UMP).

L'Etat et la région avaient signé en juillet 2013 un protocole encadrant le financement des transports franciliens, dans le cadre du schéma du Nouveau Grand Paris des transports. Mais de nombreux obstacles ont depuis suscité l'inquiétude des élus.

Le schéma prévoit notamment le développement des tramways, la mise en service de la tangentielle Nord, la création de trois nouvelles lignes de métro (15, 16, 17) et le prolongement des lignes de métros existantes.

Les plus gros chantiers sont le prolongement d'Eole (RER E vers le Nord-Ouest) et de la ligne 11 du métro des Lilas vers Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui pèsent 3,3 et 1,5 milliards d'euros et dont les conventions de financement doivent être signées avant septembre pour le premier et d'ici fin 2014 pour le second.

« Si ce projet devait être reporté, alors c'est l'ensemble des autres projets qui seraient immédiatement menacés », estiment les 61 signataires.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat