fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !

Se connecter avec



ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Les trottinettes mises au pas à Paris

trottinettes, velos en free floating

La mairie de Paris veut mettre fin à "l'anarchie" du free floating sans attendre la loi Mobilités.

© NA

La loi d’orientation des mobilités a malheureusement été reportée plusieurs fois et n’est toujours pas adoptée à ce jour par le Parlement. L’une des dispositions de la loi actuellement examinée à l’Assemblée consiste à réguler les vélos et trottinettes électriques en libre-service et sans station, dite en free floating. La Maire de Paris, tout comme de nombreux autres maires de France, ont donc décidé d’agir sans attendre” : dans un communiqué du 6 juin, Anne Hidalgo annonce la fin du débarquement sauvage des trottinettes avec de nouvelles mesures de régulation dans la capitale.

Elles devraient être mises en œuvre dès début juillet. Sans attendre l’adoption de la loi Mobilités (LOM) prévue courant juillet, si les sénateurs et les députés arrivent à se mettre d’accord sur le texte final.

Cinq nouvelles mesures

  • interdiction de stationner sur les trottoirs et dans les jardins publics : les utilisateurs de trottinettes devront les garer sur les places de stationnement situées sur la chaussée et déjà utilisées par les voitures et les deux-roues motorisés. Aux opérateurs de faire appliquer cette règle, au risque de voir leurs engins mis en fourrière.
  • vitesse bridée à 20km/h maximum dans tout Paris et à 8km/h maximum dans les aires piétonnes (la vitesse s’abaisserait automatiquement lorsque le GPS de la trottinette repère une zone piétonne).
  • gel (voire réduction) du nombre de trottinettes disponibles à Paris, “tant que le gouvernement n’aura pas précisé le cadre légal“. Elles sont 20 000 actuellement selon le décompte de la mairie.
  • la ville, la Préfecture de police et l’Assistance publique des hôpitaux de Paris vont évaluer l’accidentologie liée aux trottinettes électriques.
  • Le port du casque est recommandé pour les conducteurs de trottinettes électriques.

Trois opérateurs de trottinettes maximum

Dès que le gouvernement aura précisé le cadre légal des trottinettes électriques – ce qui devrait être effectif à la rentrée 2019 – la Ville de Paris franchira une nouvelle étape, en lançant un appel d’offres qui limitera à 3 le nombre d’opérateurs et fixera un nombre maximum de trottinettes électriques en libre-service à Paris“, précise la mairie. A ce jour, les équipes d’Anne Hidalgo estiment à 20 000 le nombre de ces engins en circulation. Sans compter les trottinettes privées.

La sélection de ces trois opérateurs se fera sur la base de clauses sociales et environnementales“, précise le communiqué. Un autre volet de la LOM porte sur le statut des travailleurs des plate-formes numériques, afin de lutter contre le travail précaire des employés des start-up des nouvelles mobilités. Et un autre, sur la filière de recharge des véhicules électriques. En attendant, Lime, l’un des 12 opérateurs, se targue d’être en mesure de recycler 77% des batteries de ses trottinettes (lire l’interview de son dirigeant en France : ici).

N.A.

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat