fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Un plan d’actions pour la ligne Paris-Rouen-Le Havre

Mis à jour le 23 mai 2017

Guillaume Pepy a présenté vendredi le 3 avril  un plan d'actions pour la ligne Paris-Rouen-Le Havre, une des plus fréquentées de France.  Le président de SNCF Mobilités répondait ainsi aux interpellations des élus normands et ses associations d'usagers sur les retards incessants et la mauvaise qualité de service des trains Intercités entre Paris et la Normandie, particulièrement vers Rouen et Le Havre.
Empruntée par 5,6 millions passagers par an, la ligne Paris-Rouen-Le Havre "a vieilli à cause du tout TGV et nécessite d'importants travaux", a expliqué Pepy. "C'est une des lignes les plus empruntées de France (…) elle est pleine comme un oeuf". Des investissements de 55 millions d'euros seront réalisés pour 2015 et 320 millions entre 2016 et 2020 sur les infrastructures. La SNCF promet de porter la ponctualité à 92,5% cette année, de s'appuyer sur un nouveau centre de maintenance à Sotteville-lès-Rouen -en partie financé par la région Haute-Normandie – et de fournir un nombre suffisant de places assises.
    

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat