X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Forgot Password

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez les catégories ci dessous pour être alertés dès qu'un contenu y figurant est publié sur notre site

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

07 Nov 2016

Politique

Dossiers > Les prix de l’ingénierie distinguent le transport urbain

Les prix de l’ingénierie distinguent le transport urbain

© Syntec-Ingénérie
Le syndicat professionnel Syntec Ingénierie a décerné pour la dixième année les prix de l’ingénierie. Ils ont distingué, d’une part un banc d’essais dynamiques à poste fixe conçu par Artelia pour le métro de Lille, d’autre part un pont, conçu par Egis et destiné au tramway de Strasbourg, combinant arc supérieur rectiligne et tablier courbe. Des solutions élégantes et innovantes répondant à des problèmes complexes. Cette année, dixième édition des prix décernés par Syntec Ingénierie, syndicat professionnel, présidé par Nicolas Jachiet, ce sont deux projets de transport urbain qui ont reçu, le 20 octobre, des mains de Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, à l’hôtel de Roquelaure, l’un le Prix de l’industrie et l’autre le Grand prix national de l’ingénierie. Le Prix de l’industrie est allé au banc de test dynamique mis au point par Artelia pour la Métropole européenne de Lille (MEL). Les deux métros automatiques de Lille voient passer sur leurs 45 km 345 000 voyageurs par jour. Et le trafic croît. La capacité de transport doit elle aussi croître, de plus de 30 %, grâce à de nouveaux matériels et une meilleure rotation des rames. Ce qui suppose aussi une reconfiguration des garages-ateliers de la ligne 2. Pas si simple. D’une part il n’est pas question d’interrompre l’exploitation. D’autre part, la métropole ne dispose pas de réserve foncière permettant d’agrandir les sites. Aussi la métropole a-t-elle demandé à Artelia, maître d’œuvre pour la création d’un centre de maintenance sur le site de Grand But, de pallier l’absence de voie d’essai, selon une solution applicable aussi au site de maintenance de Dron. D’où une innovation présentée comme une première mondiale. Ce qui est effectivement le cas pour un matériel automatique sur pneus. A l’issue de la phase d’étude, précise Luc Tabary, directeur de projet pour Artelia, « notre solution présentée et retenue par...

L’accès à cet article est protégé

Retrouvez l’article Les prix de l’ingénierie distinguent le transport urbain dans le magazine VR&T n°593

DOSSIERS PrécédEnts

Comment le TGV transforme les villes

Quel modèle économique pour l’open data ?

L’insolente santé d’Alstom

Tram Express 11 Ce que veut la SNCF… et que refusent les syndicats

Amériques. La renaissance des transports publics

Rennes sera la première ville au monde à rouler en Cityval

Scania. L’éthanol boostera-t-il ses bons résultats ?

Le savoir-faire se croise à Lille

Alstom se lance dans le bus électrique

Grands Prix des régions Ville Rail & Transports 2017

Equipementiers. Comment les Français peuvent s’en sortir

Vélo. La France doit passer à la vitesse supérieure

Signaler un problème