X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Forgot Password

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez les catégories ci dessous pour être alertés dès qu'un contenu y figurant est publié sur notre site

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

11 Jan 2017

Ferroviaire , Stif , Pollution

Le Stif veut instaurer un forfait antipollution

Le Stif demande à l’Etat de compenser financièrement la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution en Ile-de-France. A défaut, il explique qu’il mettra en place un « forfait antipollution ». En effet, suite à une réglementation plus stricte (abaissement des seuils) à compter du 1er janvier, les dépassements devraient être trois fois plus nombreux en 2017, générant un manque à gagner de l’ordre de 80 millions d’euros, qui « serait financièrement intenable et limiterait sa capacité d’investissement dans des transports propres », expose-t-il dans un communiqué. Pour mémoire, les six jours de gratuité en décembre dernier lui ont coûté 23 millions d’euros. Puisque sa requête envers l’Etat a peu de chance d’aboutir, l’AO prévoit de créer une nouvelle tarification incitative, baptisée forfait antipollution : un titre dézoné d’une journée au prix de 3,80 euros. Un tarif jugé « très incitatif pour les automobilistes de grande couronne qui permet d’éviter les effets d’aubaine sans pénaliser les habitants des zones 1 et 2 ». C’est la loi de transition énergétique qui a mis fin à la gratuité systématique.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème