fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Sept grands risques

05 Avr 2019

Dossiers > Cybersécurité. Sujet tabou, vraie menace > Sept grands risques

Article présent dans le dossier : Cybersécurité. Sujet tabou, vraie menace

1 – DÉNI DE SERVICE : les hackers bloquent l’activité de distribution de billets, l’accès au site Internet de l’opérateur de transport, les panneaux d’affichage d’information voyageurs, la traçabilité des marchandises, etc.

2 - PARALYSIE DE L’ACTIVITÉ : dans le domaine ferroviaire, au moindre doute de compromission de la sécurité causée par une intrusion malveillante, le système de sûreté entre en action et provoque un arrêt d’urgence du train/métro.

3 - PERTES D’EXPLOITATION consécutive à la paralysie de l’activité. Exemple : lorsque Maersk a subi en 2017 l’attaque NotPetya, le géant du fret maritime et de la logistique n’a plus été en mesure de livrer les marchandises pendant plusieurs jours, il a perdu environ 267 millions d’euros de chiffre d’affaires.

4 - VOLS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL OU SENSIBLES : les hackers chiffrent les données à caractère personnel et/ou commerciales pour les négocier contre une rançon, ou pour les détruire et nuire à l’activité de l’entreprise et/ou à sa réputation. Les différents projets de reconnaissance faciale dans les transports en commun, en Ile-de-France et à Nice par exemple, vont devoir composer avec la CNIL qui avertit sur son site Internet que « les enjeux de protection des données et les risques d’atteintes aux libertés individuelles sont considérables […].

Il vous reste 88% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Cybersécurité. Sujet tabou, vraie menace dans le magazine VR&T n°622

DOSSIERS PrécédEnts

GRANDS PRIX DES REGIONS 2024

Le livre d’or des transports olympiques

Equipementiers & services – Dans huit autres villes hôtes, les transports urbains sont aussi en première ligne

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires