fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Le fléau des cyberattaques n’épargne pas les PME

05 Avr 2019

Dossiers > Cybersécurité. Sujet tabou, vraie menace > Le fléau des cyberattaques n’épargne pas les PME

Article présent dans le dossier : Cybersécurité. Sujet tabou, vraie menace

Les PME de transport routier et de logistique doivent elles aussi se prémunir contre les cyberattaques. A l’instar des Transports Guyamer qui, en 2016, ont perdu la moitié des données de l’entreprise. Son cas n’est pas isolé.

 

Le monde du transport a encore en mémoire la cyberattaque mondiale NotPetya, intervenue en 2017. Le virus, apparu en Ukraine le 27 juin, se propage rapidement et frappe des dizaines de sociétés dans le monde. Deux grands noms de la logistique en sont victimes : Fedex par le biais de sa filiale TNT Express et le groupe danois Maersk. Le premier évalue les pertes à 300 millions de dollars (environ 265 millions d’euros), en incluant la baisse des volumes, le déploiement d’un plan d’urgence et la résolution de la crise. Maersk, dont trois branches d’activité ont été touchées, évoque un préjudice compris « entre 250 et 300 millions de dollars » (entre 220 et 265 millions d’euros).

C’est un préjudice de 30 000 euros qu’a subi la PME Transports Guyamier suite à une cyberattaque.

Cette attaque reste exceptionnelle par son ampleur mondiale et ses conséquences financières. Mais il serait naïf d’en déduire que la cybercriminalité n’est qu’un phénomène marginal et que seuls les grands groupes sont ciblés. Les Transports Guyamier, une PME du transport routier installée ...

Il vous reste 88% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Cybersécurité. Sujet tabou, vraie menace dans le magazine VR&T n°622

DOSSIERS PrécédEnts

GRANDS PRIX DES REGIONS 2024

Le livre d’or des transports olympiques

Equipementiers & services – Dans huit autres villes hôtes, les transports urbains sont aussi en première ligne

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires