Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

08 Oct 2021

ERTMS , ferroviaire , Fret , reseua haute performance

Dossiers > ERTMS. Le temps des projets pilotes en France > ERTMS, deux modules et trois niveaux

ERTMS, deux modules et trois niveaux

Article présent dans le dossier : ERTMS. Le temps des projets pilotes en France

Rappelons que le système ERTMS se compose de deux modules :

• ETCS (European Train Control System) pour la marche des trains ;

• GSM-R (Global System for Mobile Communication - Railway) pour les communications.

L’ETCS comprend trois niveaux fonctionnels :

Le niveau 1 se superpose à la signalisation latérale, tout en assurant une signalisation en cabine. L’utilisation de circuit de voie pour la détection des trains est conservée, mais une transmission ponctuelle est mise en œuvre au moyen de balises d’un type unifié : les Eurobalises, installées entre les rails pour la fourniture des informations de signalisation au train.

• Au niveau 2, la signalisation latérale a disparu. Les informations de signalisation sont transmises par le GSM-R de façon continue au poste de gestion des circulations. Le système odométrique du train, recalé par les Eurobalises, communique par radio la position du train. En retour, le GSM-R envoie au train les informations de signalisation destinées au conducteur.

• Au niveau 3, tout l’équipement de voie a disparu. La position du train et la sécurité ne reposent plus sur des installations au sol mais sur l’utilisation du GSM-R, voire la localisation par satellite. Ce niveau, qui est encore dans une phase d’expérimentation, est susceptible d’évoluer avec les progrès réalisés dans les domaines de la localisation ou des communications.

Adopté dès 1994, le GSM-R a pour fonction de transmettre les données entre le train et le poste de gestion des circulations. Il utilise le ...

Il vous reste 87% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier ERTMS. Le temps des projets pilotes en France dans le magazine VR&T n°652

DOSSIERS PrécédEnts

eole travaux sncf

Un programme de plus de 2,8 milliards d’euros pour renouveler le réseau en 2022

Intelligence artificielle

Quand l’intelligence artificielle s’invite dans les transports

Réussir sa candidature au MIE-T

Salon SIfer 2021

Sifer 2021. La filière ferroviaire croit en son avenir