fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

08 Oct 2021

ERTMS , ferroviaire , Fret , reseua haute performance

Dossiers > ERTMS. Le temps des projets pilotes en France > Le projet Haute Performance Marseille ­– Vintimille

Le projet Haute Performance Marseille ­– Vintimille

Article présent dans le dossier : ERTMS. Le temps des projets pilotes en France

Le HPMV prévoit de déployer l’ERTMS niveau 3 hybride, avec le remplacement des 31 postes situés sur cet axe de 260 km à double voie par une commande centralisée du réseau (CCR) à Marseille.

L’ERTMS niveau 3 hybride améliore la performance de l’ERTMS niveau 2 sans pour autant basculer en canton mobile : il s’agit de découper virtuellement les cantons physiques en introduisant des points de passage virtuels. Ceci permet d’avoir une localisation plus précise de chaque train et de les rapprocher les uns des autres, sans modifier les équipements au sol. Ce scénario peut même être progressif, car il n’impose pas de procéder à un changement généralisé et préalable de tous les équipements des bords. Toutefois, pour être pleinement efficace, il requiert que chaque train apporte la preuve, en sécurité, de son intégrité (absence de rupture d’attelage). A défaut, entre deux trains, c’est la logique d’espacement du niveau 2 qui s’applique.

Ce projet doit apporter des gains sensibles de régularité et de robustesse préalablement à la mise en service des aménagements prévus dans le cadre d’un autre grand projet, la ligne nouvelle Provence Côte d’Azur (LNPCA).

Il vous reste 87% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier ERTMS. Le temps des projets pilotes en France dans le magazine VR&T n°652

DOSSIERS PrécédEnts

© Patrick Laval

Le transport public face aux enjeux écologiques

© POMA

Le téléphérique trouve sa place

© DR

Lyon – Turin Les atermoiements français

© European Moblity

Les rendez-vous incontournables du Salon européen de la mobilité