fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Un petit nombre de fournisseurs

Article présent dans le dossier : ERTMS. Le temps des projets pilotes en France

Qu’il s’agisse des équipements embarqués à bord des trains ou des installations le long des voies ferrées, moins de dix fournisseurs se partagent le marché ERTMS/ETCS. Actuellement, ce sont Alstom, AŽD Praha, CAF, ECM, Hitachi Rail, Mermec, Mermec STE, Siemens et Thales, qui sont membres du consortium Unisig, mis sur pied en 1998-99 pour établir les spécifications techniques du nouveau système européen de sécurité ferroviaire.

Outre les entreprises membres d’Unisig, ajoutons qu’en Chine, le groupe national CRRC a contribué au développement du système CTCS, dérivé de l’ETCS, avant de se lancer dans ce dernier en 2019 avec sa solution SigThemis.

Les membres d’Unisig, actuellement au nombre de neuf, devraient bientôt être un ou deux de moins : la présence de Mertec et Mermec STE s’explique du fait de la reprise, par le premier, de l’activité transports de Sirti en mars 2021, alors que la reprise des activités transport de Thales par Hitachi Rail a été annoncée cet été.

ERTMS Alstom

Sur l’écran de droite, une interface homme-machine ERTMS Atlas d’Alstom sur un pupitre de rame X60B pour la région de Stockholm.

Cette restructuration est dans la continuité des changements qui ont marqué le consortium Unisig depuis un peu plus de deux décennies. Ses six membres fondateurs étaient Adtranz (gamme Ebicab), Alcatel (gamme SelTrac, héritée de l’Allemand SEL), Alstom (...

Il vous reste 87% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier ERTMS. Le temps des projets pilotes en France dans le magazine VR&T n°652

DOSSIERS PrécédEnts

© Patrick Laval

Le transport public face aux enjeux écologiques

© POMA

Le téléphérique trouve sa place

© DR

Lyon – Turin Les atermoiements français

© European Moblity

Les rendez-vous incontournables du Salon européen de la mobilité