Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

08 Oct 2021

Grand Paris Express , JO , métro , Travaux

Dossiers > Grand Paris Express, les défis du calendrier

Grand Paris Express, les défis du calendrier

Annoncé pour 2022, puis 2024, espéré pour la fin 2025, le Grand Paris Express s’est heurté à la crise sanitaire combinée à la douloureuse réalité du terrain. Si les objectifs olympiques ne seront pas tenus, l’ensemble des 200 km de lignes nouvelles est officiellement attendu pour 2030. Dossier réalisé par Philippe-Enrico Attal

Avec la mise en service en décembre dernier de l’extension de la ligne 14 à Mairie-de-Saint-Ouen, on pourrait penser que le métro du Grand Paris avance à bon train. Après l’achèvement des creusements de la section sud de cette ligne vers Orly et d’un dernier tunnel au nord vers Saint-Denis, les délicats travaux de gros œuvre s’achèvent. Longue de 40 km, la ligne 14 assurera, dès la mi-2024, la liaison directe de la gare multimodale de Pleyel à l’aéroport d’Orly. Grâce à ses rames MP14 de 120 m cadencées à 80 secondes, elle pourra accueillir, à terme, un million de voyageurs par jour.

C’est, pour l’heure, la seule ligne du projet qui tient toujours son calendrier. Les autres, 15, 16, 17 et 18, toutes en chantier, sont moins avancées. Après la crise sanitaire, qui a conduit à l’arrêt des tunneliers durant plusieurs semaines, combinée à des difficultés rencontrées sur le terrain, les objectifs de mise en service ont été remis à plat. Pas si étonnant quand on sait que la construction de 200 km de métro, pour l’essentiel en souterrain, est programmée sur une quinzaine d’années seulement. La mise en œuvre de plus d’une vingtaine de tunneliers (23 à ce jour), dont une dizaine creusant simultanément, reste sans ...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Grand Paris Express, les défis du calendrier dans le magazine VR&T n°652

DOSSIERS PrécédEnts

Commission européenne

InvestEU. La relance par l’investissement

Bus Man Lion Intercity LE

Boom des mobilités interurbaines. Le pari du bus Low Entry

Skytrain Vancouver

L’accélération planétaire des métros automatiques

Fret France Relance

Faut-il croire aux promesses du fret ferroviaire ?