fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

08 Juil 2019

Dossiers > Le RER s’exporte en régions > Des travaux pour redonner de l’air à la gare de Lyon-Part-Dieu

Des travaux pour redonner de l’air à la gare de Lyon-Part-Dieu

Article présent dans le dossier : Le RER s’exporte en régions

Le projet baptisé NFL (Nœud ferroviaire lyonnais) prévoit d’augmenter de 40 % la capacité ferroviaire d’ici une bonne vingtaine d’années.

A Lyon, où Réseau doit gérer la circulation de 1 200 trains transitant chaque jour par le nœud ferroviaire, un projet baptisé NFL prévoit d’augmenter de 40 % la capacité ferroviaire à l’échéance d’une bonne vingtaine d’années, moyennant la création de plusieurs voies nouvelles en surface ou en souterrain et l’extension de la gare de Part-Dieu (ou bien, scénario alternatif, la réalisation d’une nouvelle gare souterraine). Un projet évalué entre 2,7 milliards d’euros pour le scénario en surface et 4,2 milliards pour l’option souterraine.

En attendant des études plus poussées et une large concertation notamment avec les élus, le gestionnaire des infrastructures a lancé, autour de cette gare très sollicitée, des travaux qui doivent lui apporter un peu d’air. Le chantier, commencé il y a quelques mois, consiste à réaliser une douzième voie ferrée et un accès piétons supplémentaire au sud de l’entrée actuelle. L’investissement représente 500 millions d’euros d’ici à 2025. « Ce que nous réalisons actuellement permettra plus de régularité. Mais pas d’ajouter plus de trains », affirme Thomas Allary, le directeur territorial SNCF Réseau Aura. « Alors, en attendant, nous travaillons ...

Il vous reste 74% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Le RER s’exporte en régions dans le magazine VR&T n°625-626

DOSSIERS PrécédEnts

BusWorld 2019 : Cap sur Bruxelles pour le salon européen de l’autobus

Lauréats GPRC 2019

Les lauréats 2019 des Grands Prix de la Région Capitale

RNTP Generale

RNTP sous le signe de la transition énergétique

Cityval

Les métros sur la voie de l’autonomie

Guillaume Pepy

Nos années Pepy

Leman express

Naissance du plus grand RER transfrontalier d’Europe

GPRC2019

Les Grands Prix de la Région Capitale 2019

BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS

BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 2 : de nouvelles générations de tramways

Gares. Nouvelles machines à cash de la SNCF

Les nouvelles missions du cluster de Bourgogne

La fièvre des nouvelles mobilités