fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Les challenges des entreprises du BTP

Article présent dans le dossier : Les grands chantiers 2023 du réseau ferroviaire

Dans le panel de fournisseurs de travaux du réseau, qui compte quelques centaines d’entreprises, les grands du BTP sont incontournables. Les TSO, Colas Rail, ETF ou Eiffage Rail assurent les plus gros chantiers en modernisant les outils. Après la voie et le ballast, les suites rapides qui permettent l’industrialisation des renouvellements, s’attaquent désormais aux caténaires.

TSO cherche à raccourcir le temps

Le train BOA, véritable usine sur rails, permet de remplacer rapidement les rails.

Entre Vigirail, les opérations « coup de poing  » le week-end, la préparation des chantiers de régénération de la caténaire du RER C, le marché pluriannuel de renouvellement de rail avec le train BOA sur LGV, l’année a été très dense en activité pour TSO. Le train mécanisé BOA opère toutes les nuits sur les lignes classiques (750 mètres remplacés par nuit) et LVG (900 m par nuit). « Il a évolué depuis sa mise en service : un wagon de déchargement de rails a augmenté le rendement de l’outil. Seul ce train permet de faire du renouvellement de rail en restituant la voie sans limitation temporaire de vitesse sur LGV » souligne Romuald Hugues, le vice-président de TSO. L’investissement lié à ce wagon a permis de gagner 15 minutes par nuit en supprimant la consignation de la caténaire pour éviter la création d’un arc électrique. Une protection sur le wagon sécurise désormais l’opération et évite la coupure de la caténaire. La spécificité du BOA réside aussi dans la remise ...

Il vous reste 79% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Les grands chantiers 2023 du réseau ferroviaire dans le magazine VR&T n°667

DOSSIERS PrécédEnts

GRANDS PRIX DES REGIONS 2024

Le livre d’or des transports olympiques

Equipementiers & services – Dans huit autres villes hôtes, les transports urbains sont aussi en première ligne

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires