fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

10 Jan 2022

chantier , France , IDF , RATP , RVB , SNCF , suite rapide , trains , Transports , Travaux

Dossiers > Un programme de plus de 2,8 milliards d’euros pour renouveler le réseau en 2022 > « Nous sommes très présents sur le Grand Paris Express »

« Nous sommes très présents sur le Grand Paris Express »

Article présent dans le dossier : Un programme de plus de 2,8 milliards d’euros pour renouveler le réseau en 2022

Eole, Grand Paris Express, régénération de 1 000 km de lignes caténaires du réseau ferré national, électrification de plusieurs lignes… TSO Caténaires, la filiale du groupe NGE, se trouve sur tous les fronts. En cette fin d’année, son directeur général, Philippe Paillet, fait le point sur l’avancée des chantiers.

Philippe PailletVille, Rail, & Transports. SNCF Réseau vous a confié en 2017, avec Colas Rail (mandataire), une mission de régénération de cinq ans - avec deux années supplémentaires en option - pour 1 000 km de caténaires. Où en est le chantier aujourd’hui ?

Philippe Paillet. Le remplacement de caténaires avance de manière satisfaisante. On obtient les rendements qui avaient été définis au moment de l’offre sur laquelle on s’était engagé. Une fois les trains-travaux construits, nous avons commencé à travailler fin août 2019.

Il y a deux lots dans ce projet : celui concernant les lignes 25 kV, puis un deuxième sur les 1 500 V, que l’on vient de démarrer cette année. Pour ce dernier, nous avons subi pas mal d’aléas ne permettant pas à la suite rapide de fonctionner autour de 250 jours par an, comme c’est le cas pour le 25 kV.

Côté investissement, on peut dire ...

Il vous reste 79% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5€
par porte monnaie

ou par CB
J'achète le dossier

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

DOSSIERS PrécédEnts

© European Moblity

Les rendez-vous incontournables du Salon européen de la mobilité

La voie s’ouvre pour les biocarburants

© Philippe Hérrissé

Des caméras pour remplacer les rétroviseurs

© rrice

MaaS La tentation de la norme