Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

20 Août 2021

SNCF Réseau , LGV , LGV Paris-Lyon

Nouvelle étape pour la modernisation de la LGV Paris-Lyon

Un TGV arrive à Lyon Part-Dieu

© Patrick Laval

Mis à jour le 23 août 2021

SNCF Réseau va investir cette année 63 M€ pour moderniser la voie sur la LGV Paris-Lyon, entre Pasilly (89) et Lacour d’Arcenay (21). Ce qui représente 55 kilomètres de voie à renouveler sur cette zone (avec 88 000 traverses et 50 000 tonnes de ballast remplacées). Les travaux, qui ont débuté en juillet, s’achèveront à la fin de l’année.
Sur la LGV Paris-Lyon, un premier chantier avait déjà eu lieu, en 2020, entre Vergigny et Tonnerre, permettant de renouveler 40 kilomètres de voie.
Une nécessité pour cette LGV, la plus circulée d’Europe avec un tiers du trafic TGV national, et qui compte, en période de forte affluence, jusqu’à 300 TGV par jour. « La modernisation de la voie sur la LGV Paris-Lyon, qui a débuté en 2020 et s’achèvera en 2023, représente un investissement de plus de 300 M€ financés par SNCF Réseau sur environ 160 km de voie», précise le gestionnaire des infrastructures.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat