fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Annemasse, le tram de Genève revient en France

Article présent dans le dossier : BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 2 : de nouvelles générations de tramways

Tram Genève AV avec PL)  

C’est le troisième tramway transfrontalier à ouvrir en France en trois ans. Après Strasbourg - Kehl et Bâle - Saint-Louis en 2017, voici que le tram de Genève est prolongé vers Annemasse… Ce franchissement de frontière représente un retour en France pour le réseau genevois, après 60 ans de coupure. Si la France des Trente Glorieuses n’aimait pas le tram, Genève n’était alors pas loin de partager le même point de vue, mais avait conservé une ligne par pragmatisme qui s’arrêtait net au poste-frontière suisse de Moillesulaz. C’est cette ligne qui fait désormais l’objet d’un prolongement du côté français, dont la première étape mène au cœur d’Annemasse. Trois stations seront ajoutées à Annemasse lors de la deuxième étape jusqu’au Lycée des Glières, d’ici trois ans.

Hasard des échéances, deux grands projets de transports publics reliant Genève et Annemasse sont inaugurés à moins d’un mois d’écart, avec la mise en service du Léman Express. Pour réaliser ce « RER » en aval du lac, l’ancienne voie ferrée entre la gare genevoise des Eaux-Vives et la France a été remplacée par une ligne souterraine, son tracé en surface étant récupéré par la « Voie verte du Grand Genève ». Ainsi, les frontaliers se retrouvent avec trois nouveaux axes de communication quasi-parallèles, dont deux ferroviaires à vocations différentes : à destination de la rive droite du Rhô...

Il vous reste 79% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 2 : de nouvelles générations de tramways dans le magazine VR&T n°628

DOSSIERS PrécédEnts

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires

Accessibilité, sécurité : les deux autres défis des JO

SPECIAL BUS

Le fournisseur de batteries Forsee Power vise l’équilibre en 2024