fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

04 Déc 2018

Dossiers > Palmarès des mobilités 2018 > Grand prix des villes moyennes - Le renouveau des transports à Metz

Grand prix des villes moyennes - Le renouveau des transports à Metz

Article présent dans le dossier : Palmarès des mobilités 2018

Bus, vélos, stationnement, radars piétons : dans sa politique de mobilité, la métropole s’efforce d’intégrer tous les ingrédients qui, en se conjuguant, permettent des combinaisons efficaces et expliquent son couronnement à notre palmarès.

Après une dizaine d’années de déclin, les transports en commun de la ville de Metz ont retrouvé le chemin de la croissance à partir de 2013, passant de 13,5 millions de voyages à quelque 21 millions aujourd’hui. « C’est le fruit d’un vaste projet accompagné par la Métropole, qui a commencé par une refonte complète du réseau. En 2013, nous avons mis en service le Mettis, deux lignes de bus à haut niveau de service. Cette première avancée a redonné un souffle aux transports en commun », se souvient Guy Cambianica, adjoint au maire de Metz en charge des Mobilités. La ville planche aujourd’hui sur l’élaboration d’une nouvelle ligne Mettis, mais aussi sur une réorganisation des réseaux qui alimentent ces lignes structurantes, ainsi que sur une éventuelle mise en place de navettes autonomes pour relier des zones industrielles. « On est aujourd’hui à 100 voyages par an et par habitant. Notre objectif est d’atteindre le double », précise Guy Cambianica.

Amorcé sous la mandature précédente, le développement du vélo représente aussi une priorité avec le déploiement de pistes cyclables, et, depuis fin 2017, l’...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

DOSSIERS PrécédEnts

© Patrick Laval

Le transport public face aux enjeux écologiques

© POMA

Le téléphérique trouve sa place

© DR

Lyon – Turin Les atermoiements français

© European Moblity

Les rendez-vous incontournables du Salon européen de la mobilité