fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

04 Déc 2018

Dossiers > Palmarès des mobilités 2018 > Grand prix européen de la mobilité - Bâle

Grand prix européen de la mobilité - Bâle

Article présent dans le dossier : Palmarès des mobilités 2018

Notre jury a choisi de récompenser la ville de Bâle, en Suisse, pour ses deux réseaux de trams dont les lignes s’étendent jusqu’en Allemagne et en France.

 

Le tram de Bâle dessert trois pays

La Suisse n’est peut-être pas dans l’Union européenne, mais sa troisième ville est en contact au quotidien avec la France et l’Allemagne. C’est d’ailleurs à cheval sur les trois pays que s’est formé l’Eurodistrict de Bâle, dont l’aéroport international se situe en territoire binational, franco-suisse.

Non loin de cet aéroport, la ligne 3 du réseau suisse de Bâle-Ville (BVB) dessert, depuis le 9 décembre 2017, la commune française de Saint-Louis (68). Réalisé en 29 mois pour un coût de 48,66 millions d’euros, le prolongement de la ligne 3 vers la gare SNCF de Saint-Louis compte 3,4 km, dont 2,6 km sur le territoire français et dessert cinq nouveaux arrêts, dont quatre dans la commune alsacienne. Pour les tramways verts BVB, il s’agit en fait d’un retour en France, car leur réseau desservait déjà Saint-Louis avant 1957. De plus, ce prolongement transfrontalier est le deuxième ouvert ces dernières années, après celui vers Weil-am-Rhein (Allemagne), en 2014. Ceci alors que les trams jaunes de la ligne 10 de l’autre réseau bâlois, celui de Bâ...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

DOSSIERS PrécédEnts

© Patrick Laval

Le transport public face aux enjeux écologiques

© POMA

Le téléphérique trouve sa place

© DR

Lyon – Turin Les atermoiements français

© European Moblity

Les rendez-vous incontournables du Salon européen de la mobilité