fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

1,5 milliard d’euros pour la ligne Paris-Toulouse

Mis à jour le 06 juin 2017

La SNCF et l’Etat vont engager 1,5 milliard d’euros pour la sécurisation et la modernisation de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), parmi les plus anciennes de France, sur laquelle un accident, à Brétigny-sur-Orge (Essonne), avait fait sept morts en juillet 2013.
Ce plan se déroulera en trois tranches de 500 millions d’euros, selon des chiffres fournis par la SNCF en décembre à l’occasion de l’installation à Limoges d’un « comité de concertation » sur le sujet par le préfet de la région Limousin, Laurent Cayrel. Deux tiers seront financés par la SNCF d’ici 2025 et le dernier, prévu par le « Contrat Plan Etat-Région », sera supporté par les régions traversées (hors Ile-de-France).

Le comité de concertation réunissant élus, représentants de l’Etat, SNCF et associations d’usagers devra rendre d’ici mi-2016 ses conclusions concernant la régénération des infrastructures, la modernisation de l’ensemble de la ligne et de son matériel roulant pour améliorer le niveau de service, ainsi que la suppression d’un maximum de passages à niveaux pour améliorer la sécurisation routière et ferroviaire.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat