fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

25 Mar 2016

MTR

Grande-Bretagne : Arriva garde l’Overground, sans MTR

Mis à jour le 06 juin 2017

Ce sera seul qu’Arriva continuera d’assurer la desserte de l’Overground londonien pendant sept ans et demi à partir du 13 novembre, avec deux années supplémentaires en option. Candidate pour la prochaine période contractuelle sous l’appellation Arriva Rail London Limited, la filiale de la DB exploitait déjà le nouveau réseau orbital depuis son lancement en 2007, mais jusque-là en joint-venture avec MTR Corporation, à parts égales. De son côté, l’entreprise de Hongkong faisait également partie des candidats short-listés pour l’Overground par Transport for London (TfL), de même que LoKeGo Limited (joint-venture 51-49 entre Keolis et Go-Ahead) et Metroline Rail Limited, de Singapour.
Dans le cadre du contrat, évalué à 1,5 milliard de livres (1,9 milliard d’euros), Arriva devra assurer avec 1 300 salariés une qualité de service d’un niveau « ambitieux » dans ses gares et ses trains, tout en gérant l’arrivée en 2018 de nouvelles rames automotrices Bombardier sur la ligne Gospel Oak – Barking, en cours d’électrification, ainsi que sur le réseau de banlieue de la gare de Liverpool Street, incorporé à l’Overground depuis l’an dernier.
A l’annonce qu’Arriva était le soumissionnaire retenu, MTR a fait part de sa « déception », considérant que son offre était « forte et compétitive », mais félicite quand même son ancien partenaire. Et MTR ne chômera pas dans les prochains temps, avec le démarrage pour TfL de la nouvelle ligne de « RER » Crossrail, récemment rebaptisée Elizabeth Line.

 

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat