X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Bry-Villiers-Champigny : l’enquête sur la gare est lancée, le financement reste à trouver

L’enquête publique sur le projet de nouvelle gare SNCF de Bry-Villiers-Champigny (Val-de-Marne) a été lancée lundi 4 juin et va se dérouler jusqu’au 6 juillet. La gare SNCF sera mise en service à l’horizon 2025. Ce sera la seule nouvelle gare SNCF construite dans le cadre du Grand Paris Express. Utilisée par près de 55 000 voyageurs par jour, elle permettra de connecter le RER E, la ligne P, le Grand Paris Express (ligne 15) et le réseau de bus via Altival. SNCF Réseau est maître d’ouvrage du projet dont le budget prévisionnel est de 348 millions d’euros. Particulièrement coûteuse, cette gare va nécessiter la réalisation d’une troisième voie, l’option d’un passage à quatre voies ayant été écartée.

L’exemple de Bry-Villiers-Champigny, comme celui de Vert-de-Maisons, avait souvent été avancé par Pierre Serne, quand il était vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, pour illustrer la sous-estimation des coûts du Grand Paris, les travaux d’interconnexion étant passés sous silence. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, mais il en reste une trace d’importance : le financement n’est pas résolu. Comme le disait Edouard Philippe, dans son discours sur le Grand Paris, le 22 février, « donner de la robustesse, c’est aussi mettre sur la table tous les sujets et notamment le sujet des interconnexions. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a encore quatre projets de gares d’interconnexions qui ne sont pas financés. » C’est le cas de Bry-Villiers-Champigny. Si le Premier ministre a soulevé le problème, il ne l’a pas résolu et, après son discours, l’association d’usagers AUT-IDF déplorait « qu’aucune garantie de financement n’ait été donnée. »

Selon le journal du Val-de-Marne, 94 Citoyens, le conseil départemental suggère « de chercher de nouvelles recettes, par exemple dans le cadre de la réflexion actuellement engagée par le député Gilles Carrez pour le Grand Paris Express, comme cela a été fait pour prolonger le RER E à l’ouest, sans solliciter les départements qui participent déjà à de nombreux projets ».

F. D.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème