fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Grand Prix TER

Article présent dans le dossier : Grands prix des régions 2022 – Les voyageurs placent le Centre-Val de Loire en haut du podium

Décerné à la région Centre-Val de Loire

La région Centre Val de Loire se hisse sur la première marche du podium au terme d’une procédure inhabituelle. Couronner d’un grand prix annuel une région donnée est en effet un exercice risqué. Ceci vaut particulièrement pour 2021, deuxième exercice consécutif marqué par un contexte épidémique et premier à n’avoir pas comporté une seule journée « normale »

Ceci explique en partie pourquoi les deux grands prix remis au cours des éditions précédentes, aux régions Normandie et Hauts-de- France,

auront étonné plus d’un observateur… et entraîné leurs lots de critiques. Trains supprimés, fréquences réduites et mauvaise qualité de service ont souvent marqué les mois qui ont séparé l’exercice primé et les deux précédentes remises de prix, reportées en automne pour cause de confinement. Cette fois, comme avant 2020, ce sera cinq mois après la clôture de l’exercice que la récompense sera attribuée.

Les éventuelles perturbations de l’été suivant n’auront pas le temps de ternir le palmarès !

Les vicissitudes rencontrées par les usagers des trains sous la responsabilité des régions couronnées en 2020 et 2021 n’ont pas manqué d’attiser les critiques, en particulier de la part des

représentants locaux de ces usagers. C’est pourquoi, pour la première fois cette année, nous avons fait appel aux associations d’usagers fédérées au sein de la Fnaut pour désigner la région récompensée par le grand prix 2022, couronnant ses activités et réalisations au cours de l’exercice 2021. A cet effet, nous avons établi une liste de critères permettant d’établir un classement entre les onze régions françaises autorités organisatrices de TER, qui se sont vu attribuer une note sur une liste de critères : taux de réalisation et de ponctualité des trains en 2021, efficacité de l’Intermodalité, vécu des voyageurs (y compris accessibilité, accueil, propreté des gares, des trains ou des éventuelles toilettes…), service clientèle et éventuelles Innovations en 2021. Même si un système de notes est forcément en partie subjectif, il révèle un ressenti important à prendre en compte. A la demande de la Fnaut, nous ne pouvons malheureusement pas publier le détail des votes mais simplement le résultat global qui place le Centre Val de Loire en tête.

Reconnaissons que cette récompense est bien méritée pour une région qui investit dans une rénovation de longue haleine de ses gares (Chartres, Blois…) et dans le renouvellement de son parc de matériel roulant (Omneo Premium), tout en se donnant une nouvelle identité (Rémi) qui intègre autant que faire se peut ses services routiers, y compris par un service innovant de transport à la demande (primé cette année) et un centre de relation usagers qui remplace 18 (!) anciens numéros de renseignements.

Rien n’est parfait pour autant. Les navetteurs entre Paris et Orléans, voire plus loin (Val de Loire, Vierzon et Bourges…) ne manqueront pas de pointer du doigt les lacunes béantes de la desserte entre les pointes du matin et du soir. Et les habitués entre Chartres et Paris n’en peuvent plus de la surcharge de certains trains ou des incohérences tarifaires entre Centre-Val de Loire et Ile-de-France, pour ne citer que quelques exemples que l’on ne manquera pas de nous objecter une fois le prix décerné !

DOSSIERS PrécédEnts

© rrice

MaaS La tentation de la norme

© Patrick Laval

Grands prix des régions 2022 – Les voyageurs placent le Centre-Val de Loire en haut du podium

© Henri Garat/VilledeParis

La nouvelle économie du vélo

L’enjeu des bornes de recharge