fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Prix thématiques - Gare de l’année

Article présent dans le dossier : Grands prix des régions 2022 – Les voyageurs placent le Centre-Val de Loire en haut du podium

Quelle est la gare la plus remarquable, la plus originale, la mieux pensée, bref, la meilleure ambassadrice de la région lauréate, l’an passé ?  

Décerné à la région Bourgogne-Franche-Comté pour la rénovation et la mise en accessibilité de la gare de Dole

© DR

Après plus de 18 mois de travaux, la gare de Dole (2 300 voyageurs par jour en moyenne) donne désormais la possibilité pour tous (personnes âgées, en fauteuil roulant, personnes déficientes visuelles, femmes enceintes ou tout simplement voyageurs chargés d’une poussette ou d’une valise) de se déplacer du parvis aux quais et aux trains en toute facilité et en autonomie. L’inauguration de ce vaste chantier pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite a eu lieu le 11 février 2021.

Cette grande opération inscrite au Contrat Plan État-Région 2015-2020, et dont les travaux ont débuté en mars 2019, représente un budget de 11,1 millions d’euros (dont 0,5 million d’euros d’études), financés par l’État (75 %, soit 8,33 millions d’euros) et la région Bourgogne- Franche-Comté (25 %, soit 2,77 millions d’euros).

Ce chantier a permis la mise en place de trois ascenseurs, le rehaussement de trois quais (1, 2 et 3), la mise en place de 1,7 km de dalles podotactiles en béton, le remplacement à neuf des abris voyageurs des quais 2 et 3, la dépose et repose du mobilier de quai existant (bancs, poubelles, cendriers), la mise aux normes de la signalétique de sécurité sur les quais, de l’éclairage, du souterrain et des escaliers (bandes podotactiles, nez de marche contrasté, première et dernière contremarche contrastées, mains courantes à double lisse), la mise en sécurité des extrémités de quai, la création de rampes pour les vélos dans les escaliers, la sécurisation des passages planchéiés en extrémité de quai direction Dijon et la suppression des passages planchéiés direction Besançon.

© SPL Agate / SAT

Etait aussi en lice l’Occitanie pour les aménagements autour de la gare de Générac

Le 27 octobre, plusieurs aménagements autour de la gare de Générac, sur la ligne vers le Grau-du-Roi, ont été inaugurés. Les travaux ont porté sur la réhabilitation de l’ancien bâtiment-voyageurs (inoccupé pendant une vingtaine d’années après 1981, alors que les trains ont continué de desservir le point d’arrêt, puis acquis par la commune en 2015) pour en faire un lieu économique (commerces, accueil touristique) et la création d’un pôle multimodal de la gare, comprenant deux box pour 2 vélos chacun, 27 places de parking dont 2 PMR et 2 avec bornes de recharge électrique, un espace covoiturage et les arrêts de transport en commun de Nîmes Métropole.

   

Motivations du jury : Comme le montrent les nominations de cette année, les gares les plus méritantes ne sont pas nécessairement les plus grandes. La gare lauréate, Dole, occupe une position plutôt intermédiaire, à la croisée des liaisons ferroviaires et routières aux confins de la Bourgogne et de la Franche-Comté, ce qui implique des changements de quais ou des passages entre ces derniers et le parvis. Depuis les travaux terminés en 2021, ces déplacements dans l’enceinte de la gare sont simplifiés pour les personnes à mobilité réduite… alors que le style architectural assez unique du bâtiment-voyageurs de 1855 a été préservé.

DOSSIERS PrécédEnts

© rrice

MaaS La tentation de la norme

© Patrick Laval

Grands prix des régions 2022 – Les voyageurs placent le Centre-Val de Loire en haut du podium

© Henri Garat/VilledeParis

La nouvelle économie du vélo

L’enjeu des bornes de recharge