fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Thématiques discutées

Espace débat

11 Membres qui débattent

11 Opinions publiées

301 Réactions

26 Nov 2022

Plus d'agents ? Une évidence!!

Réduire le temps de formation est une hérésie qui grignote depuis des années le capital sécurité de la circulation des trains...

Il faut arrêter de se voiler la face ,imaginer n'importe quoi et accuser n'importe qui!!! Il faudrait peut être commencer  à travailler !!!

La problématique est pourtant simple!!  Garder des conducteurs jusqu'à 62/65 ou 67 ans est impossible pour plusieurs raisons :

La première ; une visite médicale tellement restrictive qu'elle condamné la majorité des candidats dans la période d'âge 55/60 ans et il n'est pas question de baisser son niveau de sécurité comme l'entreprise le fait pour permettre aux retraités parfois inaptes de reprendre.

A cela s'ajoute une logique physique ; travailler en horaires décalés chaques jours différents est extrêmement néfaste pour le corps; si a 54 ans j'y arrive encore, pas dit que je le puisse encore longtemps.

Bref face à cette réalité normale du vieillissement de la population de conducteur, U'a mis en place l'entreprise?

RIEN

A ce jour c'est soit une mise au placard avec perte de au moins 40% de son salaire ; ça c'est la meilleure option ; ou le licenciement pour inaptitude au poste!!!!

Bien évidemment comme perspective de fin de carrière,il y a mieux et c'est pour cela que la majorité des ADC s'en vont quand ils peuvent encore se créer un avenir professionnel bailleurs.

CQFD

 

 

 

Par Jean stephane Laudy

COMMENTAIRES (0)