fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Thématiques discutées

Espace débat

1 Membres qui débattent

1 Opinions publiées

301 Réactions

18 Jul 2020

malaise et espoirs par rapport à fret SNCF

Bonjour Madame, Monsieur

La période de confinement et des trains de fret réservés aux produits vitaux aurait pu constituer une période notable de validation des différents tests des trains longs du projet marathon jusqu'à 1000 m avec seulement 20% d'emprise supplémentaire du train long sur les sillons avec peu d'incidences en raison de la réduction simultanée de l'activité des trains de voyageeurs.

Au lieu de constater cette aggravation des pertes durant le confinement, la gestion de cette pénurie aurait dûe être mise à profit pour effectuer, à moyens humains de conducteurs et moyens matériels constant, un maximum de trains de plus de 850m alors que ce fut temporairement le contraire pour les autoroutes roulantes....

Depuis le retour de l'activité passagers, il est désormais plus difficile de valoriser les acquis techniques, environnementaux et économiques notables des trains longs.

Il serait vivement souhaitable d'anticiper pour redonner une place plus dynamque au fret ferroviaire pour autant que la part des trains longs puisse être accrue. Les économies d'échelle pourraient permettre de limiter les pertes hebdomadaires.

Là où le chemin de fer fret est le plus actif, c'est là où il existe une combinaison de trains "courts" pouvant être assemblés pour les parcours communs en trains longs. Des études sur la signalisation et de nombreux paramètres ont été engagées depuis 2015 sans en observer de résultats tangibles en 2020 alors que des trains de 1500 mètres étaient prévus pour cette année. Trois trains réunis de 500 m ou deux de 750 devaient permettre de résoudre bien des problèmes de roulements pendant la crise sanitaire.

C'est un des moyens de sauvegarder et relancer le fret ferroviaire pour qu'il apporte enfin une meilleure contribution environnementale. Cette question de la survie de fret SNCF ne se poserait pas si les équipements spécifiques permettant de relever les défis du programme "Marathon" font l'objet du programme d'équipement dans le cadre du plan de relance national.

Il n'y a pas de "petites lignes" mais une capacité de collecte des matériaux produits sur des territoire, regroupée en convois permettant d'atteindre efficacement les lieux de transformation et de consommation.

Bien cordialement

SJM

Par Sylvain-J Monediere

COMMENTAIRES (0)