Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Alstom choisi pour le métro du Grand Paris

© SGP - Quai#3 - Source DRIEA
C’est un marché d’environ 1,1 milliard d’euros qui devrait être remporté par Alstom. Le constructeur devrait donc étudier et fournir les matériels roulants des lignes 15, 16 et 17. Le choix de l’attributaire a fait l’objet d’un avis favorable de la commission d’examen des offres de la Société du Grand Paris et du comité de coordination qui réunit la SGP (qui acquiert les trains) et Ile-de-France Mobilités (qui les finance). Le marché devrait être notifié l’été prochain, une fois qu’auront abouti les dernières discussions. Le volume du marché se monte à 948 voitures au gabarit large de 2,80 m. Soit, précise la SGP, dans un communiqué du 2 mai, « jusqu’à 133 trains longs composés de six voitures (environ 108 m) pour la ligne 15 et jusqu’à 50 trains courts composés de trois voitures (environ 54 m) pour les lignes 16 et 17 ». Selon nos informations, une première tranche porte sur 150 voitures formant 25 trains longs, nécessaires à l’exploitation de la ligne 15 Sud. Les frais d’étude de la totalité du matériel sont compris dans cette tranche d’une valeur de 500 millions. 150 autres voitures, formant cinquante trains courts feront l’objet d’une seconde tranche. Une troisième tranche devrait concerner quelque 650 voitures, assemblées en plus d’une centaine de trains longs destinés à la ligne 15. Ce matériel roulant sera mis à la disposition des opérateurs des lignes 15, 16, et 17, désignés à la suite des appels d’offres qui seront lancés par Ile-de-France Mobilités. Le marché permet également, selon la SGP « l’acquisition de trains d’auscultation des infrastructures composés de trois voitures, instrumentées ». Ces véhicules seront confiés à la RATP, en tant que gestionnaire d’infrastructure. Seul CAF avait remis une offre concurrente. Siemens en avait eu le projet et pensait dans cette perspective construire un site en Ile-de-France, mais avait renoncé, jugeant que les chances de l’emporter contre Alstom en...

L’accès à cet article est protégé

Cet article est payant ou réservé aux abonnés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème